L'Afrique que on veut

BURUNDI - RWANDA : Une Ligne Electrique Va Interconnecter les Deux Pays

Au Burundi, le gouvernement lance la partie burundaise du projet d’interconnexion électrique avec le Rwanda. Le projet qui permettra également l’électrification de plusieurs localités est cofinancé par la BAD et l’Union européenne. Par Jean Marie Takouleu

L’intégration énergétique est en marche en Afrique de l’Est. Le Rwanda et le Burundi ont ainsi décidé d’interconnecter leurs réseaux électriques. La partie burundaise du projet a été lancée récemment par le Secrétaire permanent du ministère burundais de l’Hydraulique, de l’Énergie et des Mines, Selemani Khamis. C’était en présence de l’ambassadeur et chef de la délégation de l’Union européenne (UE) au Burundi, Claude Bochu, et le responsable-pays du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) au Burundi, Pascal Yembeline.

Le projet consiste en la construction d’une ligne de 220 kV, depuis la frontière entre le Burundi et le Rwanda jusqu’à la capitale Gitega via Ngozi au Burundi, où un poste de transformation haute et moyenne tension sera installé. Les localités situées sur le tracé du projet bénéficient d’une composante dédiée à l’électrification rurale.

Il s’agit de Mivo dans la province de Ngozi, Muhanga à Kayanza et Mutaho dans la province de Gitega. La Régie de production et de distribution d’eau et d’électricité du Burundi (Regideso) a confié les travaux à un consortium formé de l’entreprise indienne Transrail Lighting et la coréenne Hanbaek.

Un investissement de 24 millions d’euros

L’interconnexion électrique avec le Rwanda permettra au Burundi de répondre à la demande en électricité de sa population et de ses industries. Actuellement, ce pays d’Afrique de l’Est affiche une capacité installée de 82 MW selon GET Invest, un programme européen qui mobilise des investissements dans les énergies renouvelables dans des pays en développement. Parallèlement, seulement 11 % de Burundais ont accès à l’électricité pour une population estimée par la Banque mondiale à près de 12 millions d’habitants en 2020.

Le Rwanda qui veut échanger l’électricité avec le Burundi a une situation différente avec une capacité installée de 210 MW selon Power Africa. Selon l’entreprise publique Rwanda Energy Group (REG), 73 % des ménages rwandais ont accès à l’électricité. Parmi eux, 51 % sont connectés au réseau national et 22 % ont accès à l’électricité grâce à des solutions hors réseau. Le projet d’interconnexion électrique entre le Rwanda et le Burundi nécessitera un investissement de 24,4 millions d’euros.

Le cofinancement de l’UE et de la BAD

Les gouvernements du Rwanda et du Burundi bénéficient d’un financement de 15,7 millions d’euros, à travers la Facilité de cofinancement UE-BAD. La banque panafricaine y alloue un financement supplémentaire de 8,69 millions d’euros. « Une fois le projet achevé, les populations des zones rurales couvertes au Burundi auront enfin accès à l’électricité et, de façon plus globale, celle-ci sera proposée à un prix abordable, grâce à l’accroissement des échanges transfrontaliers d’électricité », indique la BAD.

L’institution financière basée à Abidjan en Côte d’Ivoire estime que le projet d’interconnexion électrique entre le Rwanda et le Burundi contribuera à la mise œuvre du Projet multinational d’interconnexion des réseaux électriques des pays des lacs équatoriaux du Nil (NelsaP). Ce projet sous régionale vise à améliorer l’accès à l’électricité au Burundi, au Kenya, en Ouganda, en République démocratique du Congo (RDC) et au Rwanda.

Auteur: MANZI
11

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw