L'Afrique que on veut

FOOTBALL : Le Graët envoie Zidane au PSG

Le patron de la FFF l’assure : rien ne sera décidé quant au poste de sélectionneur avant l’issue de la prochaine Coupe du monde. Et Zidane ne succèdera pas forcément à Deschamps…Sports

Zinedine Zidane, une option pour les Bleus. Rien de plus...

Au fil des mois, la donne tricolore est de moins en moins claire. Longtemps tout désigné successeur de Didier Deschamps au poste de sélectionneur des Bleus, Zinedine Zidane est une option certes pour le patron de la Fédération française de football. Pas une certitude. « Zidane a montré à Madrid qu’il avait des qualités que l’on imaginait à peine. Dans l’esprit des Français, il peut être un successeur. Mais ce n’est pas mon objectif. On verra. Si Didier et moi, on se sépare, il fera sûrement partie des options », dixit Noël Le Graët au détour d’une interview accordée à L’Equipe.

« Vous me voyez dire aujourd’hui : « C’est Zidane qui va remplacer Deschamps » ? On verra, poursuit le dirigeant breton. Zidane va peut-être prendre le PSG. Pour l’équipe de France, il faut être libre ! » Et de se refuser de toute façon à ouvrir d’éventuelles discussions avec un autre stratège d’ici au Mondial, en fin d’année. « Je ne ferai jamais ce qu’a fait mon prédécesseur (Jean-Pierre Escalettes, ndlr), qui avait déjà fait signer Laurent Blanc avant d’aller en Afrique du Sud pour la Coupe du monde. Domenech était déjà sur un doigt de pied. Comment voulez-vous que les joueurs le respectent quand on a déjà désigné le successeur. Ça ne se fait pas et je ne le ferai jamais. En aucun cas, je ne verrai un autre entraîneur avant d’avoir déjeuné avec Didier. »

Une prolongation envisagée
Pour Le Graët, le but avant tout est de « mettre Didier Deschamps dans les meilleures conditions pour gagner cette Coupe du monde ». « Il y a le salarié qu’il est. Mais c’est aussi un ami. J’ai avec lui des rapports d’une grande courtoisie », précise le président de la FFF. Pas question toutefois d’anticiper une éventuelle prolongation de contrat de cet « ami », comme ce fut le cas par le passé. « Non, je ne veux pas le prolonger d’ici-là. On s’est mis d’accord tous les deux. […] Il a perdu un match à l’Euro et pour une grande partie la France, il fallait le virer… Didier n’a pas besoin de prolonger pour se renforcer auprès de son groupe. On se verra à la fin de la compétition s’il a encore envie de continuer. On passera le temps qui convient à Guingamp (dans le fief de Le Graët, ndlr). »

Auteur: MANZI
17

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw