L'Afrique que on veut

Génocide contre les Tutsi commémoré par et avec Jambonews, une insulte pour les .

Certains de nos concitoyens de Charleroi, Belgique, qui ont fait la commémoration des victimes du génocide contre les Tutsi, en compagnie des membres de Jambonews, souffriraient-ils du syndrome de Stockholm où seraient-ils de piètres politiciens ?

Que l’on se considère comme opposant de Kigali c’est respectable et respecté mais que l’on aille jusqu’à chercher les enfants de génocidaires convertis et organisés en négationnistes enquête de la réhabilitation de leurs parents, c’est bien un acte incompréhensible pour un rescapé de génocide et c’est criminel.

Nos compatriotes de Charleroi oublient-ils que depuis 1995, tous les 6 avril de chaque année les groupes de génocidaires, leurs familles sans oublier leurs amis belges envahissaient la Basilique, puis d’autres grandes églises, pour commémorer plutôt la mort de Habyarimana qui a déclenché le génocide contre les Tutsi ? Ils oublient que ce sont les gens de bonne volonté qui ont fait déguerpir ces criminels de ces endroits sacrés !

Et quand la Commune de Woluwe Saint Pierre avec le Ministère belge des Affaires Etrangères ont prévu une place près de Montgomery, et y ont élevé une stèle à l’honneur des victimes du génocide contre les Tutsi, ce sont les mêmes négationnistes qui chaque 6 avril, se pointaient devant la stèle pour commémorer leur chef du gouvernement génocidaire. Il a fallu batailler dur pour les empêcher de profaner un endroit dédié aux innocents, qui sont plus d’un huitième de la population rwandaise à qui, brutalement et sans aucun humanisme, ils ont été arrachés à la vie.

Mais, Jambonews et ses partisans, on les jette dehors par la porte, ils s’arrangent pour rentrer par la fenêtre. On se rappellera qu’on les avait fait barrer la porte du Senat belge où ils voulaient tenir des conférences pour y acquérir de nouveau, la virginité. On se rappellera aussi leurs forfaitures quand ils ont posé des candidatures à la députation au sein des partis en mal de voix.

Il est clair, qu’aucun gouvernement, aucune religion, aucun groupe social, ne les empêche de commémorer les leurs, si criminels soient-ils. Personne ne les empêche d’acquérir des lieux de souvenir. Et ils ont tous les moyens pour le faire.

Quel diable les empêche-t-il de le faire ? Est-ce la mauvaise conscience qui les pousse à aller plutôt vers les mémoriaux de leurs victimes ? Est-ce un manque d’imagination ? Mais il est aussi vrai qu’il est difficile de commémorer en public « un génocidaire » ou de lui offrir une stèle, un monument.

Ainsi, quand ils ne vont pas vers les mémoriaux de leurs victimes, ils plagient les noms des associations que les rescapés se sont constituées, tels que : IBUKA MEMOIRE ET JUSTICE, devient chez nos copieurs IBUKA BOSE, RENGERA BOSE, MPORE, une association des rescapés de génocide en Belgique, devient PROJET MPORE, chez ces faussaires, etc. Encore une fois une tactique de ces négationnistes qui vise à créer la confusion entre le bourreau et la victime. Il serait étonnant que ce soit un manque d’imagination chez ces grands intellectuels ! Ou plutôt la détermination de continuer à nuire par tous les moyens.

Sont-ils convaincus du double génocide qu’ils prêchent ? Trouvent-ils qu’il y a un manque des monuments pour commémorer les grands et nombreux génocidaires tués en pleine action ? Eh bien qu’ils en fassent la demande, s’ils sont courageux. Ils sont au centre des institutions européennes, ils sont belges, français, anglais, ils ont des moyens. Pourquoi ne présentent-ils pas leurs doléances à qui de droit ? Qu’ils osent !

Quant aux survivants du génocide et d’autres rwandais que ces négationnistes utilisent comme une troisième jambe, personne n’est dupe, il y a de l’opportunisme politique. Ils se roulent mutuellement dans la farine. Et ils sont content. Ce qui est clair, est que ces rescapés sont en train d’introduire le loup dans la bergerie, ils vont, encore une fois se faire dévorer proprement et surement.

Ceci dit, aucune porte n’est fermée et notre ancêtre Gihanga, nous a toujours montré la voie, celle de l’unité dans la diversité ! Abanyarwanda, comme un seul homme, cheminons tous ensemble en cherchant tout ce qui est bon pour le Rwanda et pour tout rwandais. Les régimes antérieurs ont été incapables de nous l’offrir, Robert Mugabowindekwe le sait très bien. Même en tant que belge, il sait bien aussi que c’est un Crime de crimes, de génocider un autre parce que vous le jugez différent. Si entre temps il y a eu un changement positif, nous apprécierons.

Le régime actuel du Rwanda, nous offre tous les possibilités du « vivre ensemble » dans la diversité, avec « umuhigo », celui de construire le Rwanda et l’Afrique que nous voulons. Saisissons l’opportunité.

Auteur: MANZI
6

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw