L'Afrique que on veut

INSECURITE EN RDC : CODECO CONTRE ZAIRE/FPAC EN ITURI : PLUSIEURS DIZAINES DE .

Plusieurs dizaines des personnes massacrées lors d’affrontements survenus dimanche entre deux groupes armés dans la province de l’Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo), avec un « bilan provisoire » obtenu auprès de sources locales.

Ces combats ont opposé des membres d’une frange réfractaire d’un ensemble de milices regroupées sous l’appellation Codeco (Coopérative pour le développement du Congo) à ceux d’un autre groupe armé à caractère communautaire baptisé « Zaïre/FPAC » (Front Populaire d’Autodéfense en Ituri) dans le territoire de Djugu, en province d’Ituri.

Le bilan provisoire est de 23 morts, dont deux miliciens et un militaire des FARDC (Forces armées de la RDC), plusieurs autres personnes disparues ainsi que des maisons incendiées, selon des sources locales.

Elles ont indiqué que ce bilan pourrait encore s’alourdir.


La pauvreté aggravée par la mauvaise gouvernance contribuent à l’insécurité !

L’administrateur (militaire) adjoint du territoire de Djugu, placé sous état de siège, depuis plus d’un an, le colonel Ruphin Mapela, a pour sa part salué l’intervention des Casques bleus de la Monusco (la Mission de l’ONU en RDC) et des militaires des FARDC de la base de Masumbuko, qui se sont interposés entre les deux camps rivaux pour limiter les dégâts.

La milice Codeco, un groupe armé structuré autour d’une secte religieuse, prétend défendre les intérêts des Lendu, une des communautés de la province aurifère d’Ituri, contre la communauté rivale Hema et contre les forces de sécurité.

Cette milice est considérée comme l’un des groupes les plus meurtriers de l’Est congolais. En plus des civils et des militaires, les miliciens Codeco s’attaquent également aux déplacés et à des humanitaires.

Selon un récent rapport d’experts des Nations unies, les groupes armés Codeco et Zaïre contrôlent plusieurs dizaines de sites miniers dans la région et s’affrontent régulièrement pour le contrôle de carrés miniers, particulièrement dans la zone de Nizi et Mongbalu, où on y exploite de l’or.

Une preuve de plus que le M23 n’est qu’une distraction de la réalité congolaise et une mauvaise conscience de ses dirigeants.

Auteur: MANZI
18

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw