L'Afrique que on veut

LA RDC ET SES WAGNER, MET MAL A L’AISE SES VRAIS-FAUX AMIS OCCIDENTAUX

La présence des mercenaires Wagner, est de plus en plus confirmée par des témoins oculaires et par des photos des hommes blancs vivants ou morts, victimes du M23 en RDC. Les occidentaux avides des minerais au détriment des Russes et des chinois, ils n’aimeraient de voir Wagner au pays de Tshisekedi.

On dirait que l’armée congolaise a fait le serment de n’ai jamais se battre, sauf contre les femmes et les civils, à condition qu’ils ne soient armés. Après avoir fait appel aux forces armées des pays de la région, Tshisekedi n’a pas hésité à imiter le Mali, le Burkina Faso et la RCA, en invitant les russes croyant que leur peau blanche fera peur à ses ennemis.

Sa demande tombe dans une période dans laquelle la Russie poursuit son offensive en Afrique pour étendre son influence politique et économique en pleine crise ukrainienne et en plein désamour envers la France accusée de ne pas faire franc jeu en Afrique de l’Ouest.

C’est dans ce cadre que le Mali, le Burkina Faso et la RCA, sont en pleine recrutement de combattants russes, accompagné de livraison de matériels militaires. Ce nouveau type de coopération intéresse aussi l’insatiable Tshissekedi, mais avec raison, car ses militaires, appuyés par les génocidaires rwandais, spécialisés en vols, pillages, massacres et en destructions inhumaines des femmes et des enfants, sont en débandade devant l’avancée des jeunes combattants déterminés à combler à l’absence de l’Etat dans leurs territoires et à défendre leurs doits de citoyen qui sont bafoués.

La Monusco, le corps de maintien de la paix de l’ONU le plus nombreux et le plus coûteux de l’histoire onusienne, ne peux maintenir la paix qui n’existe pas. Sa présence en RDC frise le ridicule. En réalité les forces onusiennes ne peuvent rien faire, car la RDC n’est ni capable ni intéressée. Pour se couvrir, la RDC et la Nonusco, passent leur temps à faire des vrais-faux rapports, le dernier de Monusco étant celui de Kishishe, avec des déclarations invraisemblables, truffées de faux chiffres, inventés pour l’occasion.

La dernière dernière d claration devant le Conseil de sécurité par le Représentant congolais, qui a osé affirmer sans gène ni honte que le Rwanda vole les chimpanzés et les gorilles des forêts congolaises.

Il est incompréhensible comment Tshisekedi a pu convaincre les 4 pays de l’EAC, de lui donner une armée pour venir se battre à la place de son armée. Ces pays prétendent profiter de l’occasion pour lutter contre leurs guerillas, qui viennent du Sud Soudan, Ouganda et Burundi, profitent de l’absence de l’Etat congolais pour occuper les territoires de la RDC et de les exploiter tout en maltraitant la population.


Les Wagner est une autre fuite en avant de Tshisekedi

Tshisekedi, comme la mouche du coche, il s’agite énormément sans aucun résultat aux problèmes congolais. Certains observateurs disent qu’il ne veut aucune solution car le pays en restant en état d’insécurité est une aubaine pour le président car cela lui permettra de « reporter les élections présidentielles ».

Pour mieux compliquer la situation, à toutes les forces armées pléthores déjà citées, il tient à y ajouter les mercenaires russes, dits Wagner. Un sujet fâcheux pour les occidentaux qui lui cherche tous les biens du monde.

Les occidentaux soupçonneux, ont osé poser la question sur la présence du groupe Wagner, mais les autorités de la RDC n’ont pas confirmé cette information et parle plutôt de coopération.

La presse occidentale pointe du doigt la RDC en tant que nouveau pays d’intérêt pour la Russie. Les autorités de la RDC, au lieu de se concentrer sur la vraie solution et une stratégie appropriée, surtout celles qui impliquent les fils et les filles de la RDC, Tshisekedi court partout pour chercher les mercenaires qui vont se battre pour lui.

Le quotidien allemand Die Tageszeitung se pose la question de savoir si la RDC se tourne désormais vers la Russie. La présence de techniciens étrangers en RDC suscite de nombreuses interrogations. Selon DW qui relaie plusieurs témoins, des hommes d’Europe de l’Est, notamment de Roumanie, seraient présents à Goma et auraient été vus armés près de l’aéroport. Cependant, le gouvernement congolais dément l’existence de tout groupe paramilitaire, et assure que ces hommes sont des techniciens venus pour assurer la maintenance d’avions russes.

D’autres témoins confirment avoir vu des cadavres des hommes blancs, après les batailles du M23 contre les FARDC au cours de ce mois.

Le ministre de la Communication et des Médias du pays, Patrick Muyaya, soutient que la RDC est en droit d’engager des techniciens étrangers pour entretenir ses équipements militaires, tout en assurant qu’il ne s’agit pas de recourir à un groupe de mercenaires. Cependant, selon le chercheur Reagan Miviri, des instructeurs étrangers, notamment des pilotes pour les avions de guerre, sont bel et bien présents en RDC.

Malgré les démentis officiels, la présence de ces hommes armés suscite de nombreuses inquiétudes, notamment quant à leur véritable mission sur place. Les témoignages de la population locale, ainsi que les experts en sécurité, soulèvent la question de la nature réelle de la présence de ces étrangers armés en RDC.

Les occidentaux qui ont bien supporté les génocidaires dans l’armée congolaise que vont-ils dire des mercenaires russes dans l’exploitation des mines congolaises que tout le monde veut conquérir ?

Il est certain que la détermination du président Kagame et le panafricanisme qui le guide, auront raison de cet incohérence qui ne font que ramener certains pays africains dans la voie du sous-développement.

Auteur: MANZI
7

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw