L'Afrique que on veut

Le Commonwealth combat davantage la corruption via une rencontre régionale

12e Conférence régionale des chefs d’agences de lutte contre la corruption des pays africains, membres du Commonwealth. Par Vignikpo Akpéné

« Combattre la corruption pour une bonne gouvernance et un développement durable en Afrique » : c’est autour du thème-ci que se tient depuis ce 3 mai 2022 à Kigali au Rwanda, la 12e Conférence régionale des chefs d’agences de lutte contre la corruption des pays africains, membres du Commonwealth.

La 12e conférence des agences de lutte contre la corruption dans les pays africains membres du Commonwealth s’est ouverte mardi à Kigali, au Rwanda. Organisée conjointement par le Secrétariat du Commonwealth et le gouvernement rwandais, la rencontre réunit des membres de l’Association de lutte contre la corruption dans les pays africains membres du Commonwealth, des hauts fonctionnaires, des organisations internationales compétentes, des décideurs et des partenaires de développement. Parmi les différents points qui seront prioritairement abordés : le 16e point des objectifs de développement durable. Cette rencontre permettra aux participants de partager de bonnes pratiques et de discuter des impacts de la corruption sur le développement durable en Afrique et des approches innovantes dans la lutte contre la corruption.

La secrétaire générale du Commonwealth, Patricia Scotland QC, participe également à la conférence qui prendra fin le 7 mai 2022.

Initiée depuis 2011, cette rencontre a lieu chaque année. Après deux ans de confinement et de restrictions de voyage en raison de la pandémie de COVID-19, elle se tient physiquement cette année.

Long chemin dans la lutte contre la corruption

Le chemin reste encore long dans la lutte contre la corruption, un fléau qui continue de miner de nombreux pays sur le continent.

Aucun secteur n’est épargné, pas même celui de la sécurité. C’est le cas par exemple dans certains pays africains membre du Commonwealth, notamment, l’Afrique du Sud, le Cameroun, Nigeria, Nouvelle-Zélande, Ouganda,

Au Cameroun, des fonds alloués à la lutte contre la Covid-19 auraient même été détournés. La situation est donc préoccupante, l’Afrique reste le continent le plus touché par la corruption, dit Sara Brimbeuf, responsable du plaidoyer grande corruption et flux financiers illicites à Transparency International.

« L’Afrique reste malheureusement la région la plus touchée par la corruption. On est dans des économies mondialisées et on voit comment les pays occidentaux luttent contre la corruption et comment ils favorisent cette corruption en Afrique en laissant par exemple leurs entreprises verser des pots de vin,s ou en accueillant sur leur territoire de l’argent détourné par certains dirigeants africains », explique la responsable de Transparency International.

La responsable de Transparency International reconnaît cependant que des efforts sont faits dans certains pays.

Auteur: MANZI
19

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw