L'Afrique que on veut

RDC-BURUNDI : Un nouvel accord général de coopération conclue entre les deux pays

Un projet de loi du nouvel accord général de coopération conclue entre la RDC et le Burundi, a été présenté par le ministre en charge des Affaires étrangères et de la coopération au développement. Par Raymond Okeseleke

L’Assemblée nationale a adopté vendredi le projet de loi portant Ratification par la République du Burundi de l’Accord général de coopération révisé entre le gouvernement la République démocratique du Congo et le gouvernement de la République du Burundi.

Ce projet de loi a été présenté par le ministre en charge des Affaires étrangères et de la coopération au développement Albert Shingiro.

Selon le ministres en charge des affaires étrangères, l’accord général de coopération révisé entre la RDC et le Burundi a été signé à Kinshasa le 2 septembre 2021.C’est une révision de l’Accord général de coopération économique, scientifique, sociale et culturelle entre le gouvernement de la République du Burundi et le Conseil exécutif de la République du Zaïre signé à Kinshasa le 26 juin 1980.

Dans cet accord révisé, le gouvernement du Burundi et celui de la RDC ont voulu étendre les domaines de coopération, et adapter l’accord de 1980 aux circonstances du moment. Pour le Burundi les domaines les plus stratégiques qui sont visés sont : agriculture, défense et sécurité, commerce et transport. Pour ce qui est de l’agriculture le Burundi souhaite que les agriculteurs puissent aller cultiver dans la plaine de la Rusizi, côté RDC, le faire d’une manière légale, et vendre la production au Burundi ou en RDC.

Les députés ont émis le souhait que des accords spécifiques puissent être signés dans l’avenir pour concrétiser la mise en œuvre de cet accord spécifique. C’est ainsi que par exemple on pourrait construire un port sec en RDC pour les produits en provenance du Burundi. Ils ont également souhaité que le pont reliant le Sud Kivu et la province Cibitoke, au niveau de la commune Buganda soit construit.

Les députés ont également voulu savoir le sort de la CEPGL et d’autres projets intégrateurs comme l’IRAZ. Le ministre a reconnu qu’effectivement la CEPGL est au coma, pour plusieurs raisons dont les problèmes sécuritaires qui ont secoué la RDC, mais aussi l’absence de volonté politique. Mais a-t-il dit, avec le réchauffement des relations entre les Etats membres, la volonté politique, l’appartenance à la Communauté est africaine, ces différentes préoccupations trouveront progressivement des réponses appropriées.

Rappelons que l’Accord général de coopération révisé entre le gouvernement du Burundi et le gouvernement de la RDC, fait suite à la visite que le président burundais Evariste Ndayishimiye a effectuée en RDC du 12 14 juillet 2021.

Les deux pays avaient décidé de relancer et d’intensifier les liens bilatéraux d’amitié et de coopération, renforcer davantage leurs relations bilatérales, de développer et d’étendre leur cadre de coopération. Le président de l’Assemblée nationale Gelase Daniel Ndabirabe a recommandé la mise en place d’un mécanisme de suivi de la mise en œuvre de cet accord général de coopération révisé entre le gouvernement de la République démocratique du Congo et la République du Burundi.

Auteur: MANZI
0

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw