L'Afrique que on veut

ROYAUME-UNI – RWANDA : Priti Patel pense que l’accord avec le Rwanda sur les migrants pourrait .

Le ministre anglais de l’Intérieur pense que son plan « de classe mondiale » pour envoyer des migrants au Rwanda servira de « modèle » à suivre pour d’autres pays, ouvrant potentiellement la voie à d’autres accords du genre.

Le ministre anglais de l’Intérieur pense que son plan « de classe mondiale » pour envoyer des migrants au Rwanda servira de « modèle » à suivre pour d’autres pays, ouvrant potentiellement la voie à d’autres accords du genre.

Priti Patel a signé jeudi son accord « premier mondial » avec la nation d’Afrique de l’Est, qui lui permettra de recevoir des demandeurs d’asile jugés par le Royaume-Uni comme étant arrivés « illégalement » et donc inadmissibles au Royaume-Uni en vertu des nouvelles règles d’immigration.

Elle pense que cette décision pourrait maintenant inciter le Danemark à conclure un accord avec le Rwanda après des années de négociations.

On pense également que la dernière étape du plan du gouvernement visant à limiter les traversées de la Manche et à remanier le système d’asile pourrait déclencher de nouvelles discussions entre le Royaume-Uni et d’autres pays pour élaborer des arrangements similaires.

S’adressant aux journalistes, Mme Patel a déclaré : « Il ne fait aucun doute maintenant que le modèle que nous avons proposé, j’en suis convaincue, est de classe mondiale et une première mondiale, et il sera utilisé comme modèle à l’avenir, cela ne fait aucun doute. .

« Je ne serais pas surprise si d’autres pays commençaient également à venir directement vers nous à cause de cela. »

Racontant comment elle était en contact avec ses homologues danois, elle a déclaré : « Les Danois parlent au Rwanda.

« Ils sont en pourparlers avec le Rwanda depuis deux ans.

« Nous sommes en pourparlers depuis beaucoup moins de temps.

« Ils ont en fait suggéré que nous travaillions ensemble pour obtenir un accord pour eux aussi parce que c’est la force du nombre.

« Le Conseil de l’Europe s’est aussi essentiellement dit intéressé à travailler avec nous. »

Interrogée sur la nature de l’intérêt, elle a déclaré : « Ils expriment une compréhension que nous ne pouvons pas continuer comme nous sommes et que nous avons besoin d’autres solutions », et elle a ajouté : « Nous ne pouvons pas accepter le statut-quo sinon nous verrons plus de gens mourir, cet été, pour dire franchement. »

Les discussions entre le Royaume-Uni et le Rwanda auraient commencé il y a environ un an.

Mais Mme Patel a souligné avant cela que l’UE avait déjà envoyé des personnes au Rwanda en vertu des accords d’asile existants, car elle a décrit le dernier plan du Royaume-Uni comme un « modèle différent à une échelle différente ».

Pendant ce temps, lorsqu’on lui a demandé si les projets de refoulement des migrants en mer étaient abandonnés – après que le Premier ministre a reconnu que la technique serait dangereuse sauf dans des « circonstances extrêmement limitées » – elle a répondu : « La réponse est non, nous n’excluons jamais rien… Nous devons garder toutes les options sur la table. »

Auteur: MANZI
17

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw