L'Afrique que on veut

RWANDA – RDC : La montée des tensions entre le Rwanda et la RDC inquiète l’Union .

Le président du Sénégal Macky Sall, qui est actuellement le président en exercice de l’UA, a exprimé ce dimanche sa « grave préoccupation », sur la situation entre la RDC et le Rwanda et il a appelé les deux pays au calme et au dialogue.

Bien avant la dernière bataille entre le M23 et les FARDC, selon le Rwanda, deux de ses militaires ont été enlevés par les FDLR, et sont retenus en captivité en RDC par ces rebelles génocidaires rwandais qui se battent aux côtés des militaires congolais.

De son côté, Kinshasa accuse le Rwanda d’attaques sur son sol pour soutenir les rebelles congolais du Mouvement M23. Comme preuve, Kinshasa montre ces deux soldats kidnappés bien avant ces batailles, et brandit quelques effets affirmant qu’ils appartiennent à l’armée rwandaise.

L’UA est inquiète et Maky Sall, président en exercice, craint que la situation peut dérapée si aucune précaution n’est prise.

Selon Aïssata Tall Sall, la ministre sénégalaise des Affaires étrangères, « le président Macky Sall s’est concerté avec le président João Lourenço d’Angola, qui non seulement l’avait supplié à la présidence du sommet [de l’UA ce week-end à Malabo, mais en sa qualité de membre de la région géographique où tout cela se déroule. Il a donc discuté avec lui pour lui demander de prendre le lead de la conduite des négociations entre la RDC et le Rwanda, sous la couverture de l’Union africaine. »

Macky Sall est en contact avec les présidents du Rwanda et celui de la RDC, affirme la ministre Aïssata Tall Sall. Elle-même s’est entretenue avec ses deux homologues de deux pays. « Nous avons bon espoir d’arriver au moins à ce que les armes se taisent en attendant d’arriver à la solution politico-diplomatique de la façon la plus urgente dans cette partie sensible de l’Afrique où il y a déjà beaucoup de problèmes humanitaires et des droits de l’homme. Nous devons tout faire pour que cela ne s’aggrave pas. »

Une nouvelle source de préoccupation pour l’Union africaine, alors que les relations entre le Rwanda et la RDC avaient commencé à se détendre en 2019, après l’élection du président congolais Félix Tshisekedi.

Selon nos observations, la situation s’est détériorée à cause de l’emploi continuelle des rwandais qui ont commis le génocide au Rwanda en 1994, ainsi que leurs recrus au sein des refugiés, par l’armée congolaise dans sa bataille dans le Kivu et le long de la frontière rwandaise avec la RDC. Leur utilisation ne permet non seulement de résoudre la question congolaise, mais surtout elle contribue à envenimer les relations avec le Rwanda, car c’est une question sécuritaire très sensible pour ce dernier, à cause de leur passé et à cause de crimes qu’ils continuent à commettre.

Il devrait en être de même pour la RDC, car ces rebelles parmi les autres qui pullulent en RDC, les FDLR pillent, volent, violent et tuent pour survivre économiquement et politiquement en RDC. Et surtout, ils sont les hommes de main d’une certaine armée de la FARDC qui est peu efficace et sans volonté de se battre, les FDLR, sont utilisés comme mercenaires. Le Rwanda ne voudrait voir tout le long de ses frontières, ces criminels qui ont endeuillé le pays et l’humanité entière et qui continuent à véhiculer l’idéologie génocidaire. Comme le ferait tout autre pays qui veuillent sur la sécurité nationale.

Les grands partis de la RDC, la FCC et l’UDPS se rejettent la situation.

La FCC accuse le parti présidentiel du régime Tshisekedi de la responsabilité de la crise actuelle avec la rébellion du M23 dans la province du Nord-Kivu.

Tandis que l’Union pour la démocratie et le progrès social, le parti présidentiel, répond que l’insécurité dans la partie Est du pays est la conséquence de la complicité du régime Kabila.

La réponse du parti présidentiel est encore beaucoup plus dangereuse car elle confond, les militaires rwandophones de nationalité congolaise avec le Rwanda, et il passe sous silence les génocidaires rwandais accueillis par Mobutu, utilisés par Kabila père, Kabila fils et actuellement employés comme mercenaires par l’armée dont Tshisekedi est le chef suprême.

Et ce sont ces génocidaires qui ont profité de la frontière poreuse entre le Rwanda et la RDC, pour kidnapper ces deux militaires dont il est question.

Les problèmes de la RDC sont congolo-congolais, ils ont l’origine au type de colonisation belge que le Congo a subi, qui a été suivi par une décolonisation désastreuse et finalement qui s’est couronnée par la mauvaise gouvernance qui est finalement une source de revenu pour certains congolais et qui produit des bénéfices juteux pour certaines sociétés étrangères.

Auteur: MANZI
7

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw