L'Afrique que on veut

RWANDA – RDC : « Le Rwanda n’a aucun problème s’il ne fait parti des forces de EAC en RDC » .

Le président Paul Kagame a déclaré ce lundi qu’il ne voyait aucun inconvénient à ce que le Rwanda ne soit pas inclus au sein des forces militaires régionales qui doivent combattre les rebelles en RDC, pourvu que ces forces accomplissent les objectifs indiqués .

Au cours d’une interview à la Télévision nationale, le journaliste voulait savoir les sentiments du président Kagame, en ce qui concerne la demande de la RDC, pour que le Rwanda ne fasse pas partie des forces armées conjointes de la EAC, pour mettre fin à des décennies d’effusion de sang dans l’est du Congo.

En avril, les sept pays de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) à la demande de la RDC, ont convenu de mettre en place une force conjointe pour intervenir à l’Est de la RDC.

La RDC dans sa demande, elle a déclaré qu’il n’accepterait pas la participation du Rwanda, au sein de cette force, car elle accuse son voisin de soutenir les rebelles. Une accusation que le Rwanda réfute car il ne veut pas être le bouc émissaire des problèmes internes, typiquement congolais qui sont là depuis l’indépendance de ce pays.

Le président Kagame a bien précisé dans sa réponse que « Je n’ai aucun problème avec cela. Nous ne supplions personne de participer à la force. Si quelqu’un vient de n’importe où, à l’exception du Rwanda, mais apporte la solution que nous recherchons tous, pourquoi aurais-je un problème », a-t-il déclaré.

Quant à l’accusation congolaise, le Rwanda nie être de près ou de loin à ce qui se passe à l’Est de la RDC, mais plutôt celui qui accuse à son tour l’armée congolaise de tirer sur le territoire rwandais et de combattre près de la frontière du Rwanda, aux côtés des FDLR, un groupe armé dirigé par des anciens génocidaires et leurs associés, qui ont fui le Rwanda après avoir participé au génocide contre les Tutsi en 1994. Et depuis lors, ils cherchent à rentrer au Rwanda sous forme d’une guérilla.
Malgré des milliards de dollars dépensés pour l’une des plus grandes forces de maintien de la paix des Nations Unies, plus de 150 groupes rebelles continuent d’opérer dans de vastes étendues de l’est du Congo depuis l’indépendance de ce pays.

Une armée marche avec son estomac disait Napoléon

La RDC est gangrenée par la mauvaise gouvernance, la corruption et le pillage à différents niveaux. Malgré la présence de 200,000 membres des forces armées congolaises, cette armada est incapable de maîtriser un groupuscule de rebelles amateurs, car les militaires leur vendent des armes, en échange des biens pillés.

Cette armée congolaise, comme l’ensemble du pays est mal gérée, mal payée et mal nourrie. Actuellement on demande de cotisation aux membres du parlement, on demande de contribution au sein de la population pour nourrir les soldats qui sont en campagne. Comment une armée régulière peut-elle vivre de cotisation volontaire ?

Au même moment les officiers supérieurs s’enrichissent scandaleusement sur le champ de bataille, ils construisent des maisons en étages, ils achètent les camions, les véhicules tout terrain, etc. Et les soldats subalternes qui ne sont pas aveugles, observent la vie ostentatoire de leurs chefs. Il faut être idiot pour aller donner sa vie pour protéger des mercenaires pareils.

A la fin on peut se demander si l’entrée de la RDC en EAC, n’est pas une fuite en avant de Tshisekedi et que l’importation des problèmes congolais au sein de la communauté, ne va pas causer le naufrage de l’ensemble du bloc, si on se laisse attirer seulement par les richesses congolaises.

Auteur: MANZI
14

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw