L'Afrique que on veut

SANTE : Le Kenya et l’OMS Lancent un Centre d’Excellence Pour les Urgences Sanitaires en .

Afin d’améliorer la réponse aux urgences sanitaires en Afrique, l’OMS, en partenariat avec le Kenya, ont inauguré samedi à Nairobi un hub régional pour les urgences sanitaires.

Selon un communiqué de l’OMS publié à Nairobi, la capitale kényane, le centre jettera les bases d’une réponse solide aux urgences sanitaires, notamment aux épidémies qui se déploient sur le continent.

Le président kényan, Uhuru Kenyatta, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Matshidiso Moeti, et le ministre kényan de la Santé, Mutahi Kagwe, figuraient parmi les hauts dignitaires qui ont assisté à la cérémonie d’inauguration des travaux de construction d’un centre destiné à gérer les urgences sanitaires en Afrique, qui a eu lieu à Nairobi.

En plus d’un centre de formation, le hub abritera aussi un groupe d’intervention rapide composé de professionnels capables de répondre à une urgence sanitaire dans les premières 24 heures et disposera de stocks d’équipements médicaux.

« Le centre améliorera la capacité des pays africains à se préparer, à détecter et à répondre aux urgences sanitaires, à soutenir des systèmes de santé durables et à renforcer l’architecture sanitaire régionale et mondiale », a affirmé le chef de l’OMS.

L’OMS dit vouloir contribuer à la création de ces équipes d’intervention rapide dans chaque pays africain. L’objectif général du centre est de faire en sorte que chaque pays d’Afrique dispose d’au moins une équipe intégrée d’experts en urgences susceptible d’être déployée dans les 24 heures suivant une crise sanitaire nationale, explique l’OMS.

Selon les statistiques de l’OMS, la région africaine subit plus de 100 urgences sanitaires par an, soit plus que toute autre région du monde, tandis que la pandémie de COVID-19 a mis en évidence la léthargie du continent en matière de préparation aux urgences.

Moins de 10 % des pays africains disposent de la main-d’œuvre nécessaire pour se préparer, détecter et répondre aux risques pour la santé publique, indique l’OMS, ajoutant que le nouveau centre contribuera à la formation de 3.000 intervenants d’urgence d’élite sur le continent.

« Nous voyons le continent exprimer de manière très concrète sa détermination à être mieux préparé à la prochaine pandémie... ce sera notre contribution pour aider les pays à renforcer leurs capacités afin d’être beaucoup mieux préparés et mieux à même de réagir », a déclaré la Botswanaise Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Le gouvernement kényan allouera un terrain de 12,14 hectares et contribuera à hauteur de 31 millions de dollars américains à la mise en place du centre d’urgence sanitaire et à la construction de bureaux pour accueillir 120 membres du personnel de l’OMS.

Le Kenya deviendra une plaque tournante régionale pour les équipements médicaux, ce qui permettra aux pays voisins d’obtenir plus rapidement les médicaments nécessaires.

Aucun délai n’a été fixé pour la mise en place de la plate-forme, mais l’OMS va commencer à aider les pays à identifier et à former immédiatement les intervenants nationaux en cas d’urgence, a ajouté Mme Moeti.

Auteur: MANZI
18

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw