L'Afrique que on veut

GÉNOCIDE CONTRE LES TUTSI : Fulgence Kayishema, le suspect génocidaire le plus recherché arrêté .

Fulgence Kayishema a été arrêté ce mercredi après-midi dans une opération conjointe entre les autorités sud-africaines et l’équipe de recherche des fugitifs du procureur.

Le fugitif le plus recherché, accusé d’avoir participé au génocide rwandais de 1994, a été arrêté à Paarl, en Afrique du Sud, après des décennies de cavale, selon les autorités.

Fulgence Kayishema a été capturé mercredi lors d’une opération conjointe entre les autorités sud-africaines et une équipe de l’ONU chargée de retrouver les derniers fugitifs, selon un communiqué.

Lors de son arrestation, Kayishema a d’abord nié son identité, ont indiqué les enquêteurs. Mais à la fin de la soirée, il leur a dit : « J’attends depuis longtemps d’être arrêté. »

Les enquêteurs ont déclaré qu’il avait utilisé plusieurs identités et de faux documents pour échapper à la détection.

« L’arrestation a été l’aboutissement d’une enquête intense, approfondie et rigoureuse », a déclaré à CNN un haut responsable du bureau du procureur impliqué dans l’affaire.

« Les membres de la famille et les associés connus ont fait l’objet d’une enquête exhaustive. Cela a finalement permis d’identifier le bon emplacement pour rechercher et de trouver les renseignements essentiels dont nous avions besoin. »

Kayishema aurait orchestré le meurtre de plus de 2 000 réfugiés tutsis - femmes, hommes, enfants et personnes âgées - à l’église catholique de Nyange pendant le génocide. Il est en fuite depuis 2001.

« Fulgence Kayishema était un fugitif depuis plus de 20 ans. Son arrestation garantit qu’il sera enfin traduit en justice pour ses crimes présumés », a déclaré le procureur en chef Serge Brammertz du Mécanisme international résiduel des Nations Unies pour les tribunaux pénaux (IRMCT).

« Le génocide est le crime le plus grave connu de l’humanité. La communauté internationale s’est engagée à faire en sorte que ses auteurs soient poursuivis et punis. Cette arrestation est une démonstration tangible que cet engagement ne faiblit pas et que justice sera rendue, peu importe le temps qu’il faudra », a déclaré Brammertz.

Grosse récompense offerte

Ces dernières années, le procureur de l’IRMCT s’est plaint du manque de coopération des autorités sud-africaines et il y a eu une série de quasi-accidents capturant Kayishema. Mais ce jeudi, Brammertz a salué la coopération et le soutien du gouvernement sud-africain.

Les événements de Nyange, au Rwanda, ont été l’un des plus brutaux du génocide, au cours duquel environ un million de Tutsis et quelques Hutus opposés au régime ont été tués sur une période de 100 jours.

Le tribunal allègue que Kayishema a directement participé à « la planification et l’exécution de ce massacre ». L’acte d’accusation indique qu’il a acheté et distribué de l’essence pour incendier l’église alors que des réfugiés se trouvaient à l’intérieur. Kayishema et les autres sont également accusés d’avoir utilisé un bulldozer pour effondrer l’église suite à l’incendie, alors que des réfugiés se trouvaient encore à l’intérieur.


Le prêtre Seromba, l’homme de Dieu qui a ordonné de détruire l’église sur le millier de personnes refugiées dedans, a déjà terminé sa paine de prison.

Le bureau de l’IRMCT indique que l’enquête s’est étendue sur plusieurs pays d’Afrique et dans d’autres régions.

Une récompense pouvant aller jusqu’à 5 000 000 $ a été offerte par le programme américain de récompenses pour les crimes de guerre pour des informations sur Kayishema et les autres fugitifs recherchés pour avoir perpétré le génocide rwandais.

Kayishema doit être traduit en justice vendredi devant un tribunal du Cap.

Le génocide contre les Tutsi a vu des milices et des civils hutus assassiner un grand nombre de membres de la minorité ethnique tutsi : hommes, femmes et enfants, dont beaucoup étaient leurs voisins avant le début du conflit.

Les tueries ont finalement pris fin 100 jours plus tard, lorsque les troupes du Front patriotique rwandais (FPR), dirigées par Paul Kagame, ont vaincu les rebelles hutus et pris le contrôle du pays.

Auteur: MANZI
8

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw