L'Afrique que on veut

TELECOM : Vodacom mise sur les satellites LEO pour combler la couverture télécoms en .

Vodacom veut miser sur les satellites LEO pour combler les lacunes de couverture de son réseau télécoms en Afrique. Les opérateurs télécoms explorent des solutions pour connecter des millions de personnes exclues de la vie numérique.

Selon l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA), plus de la moitié de la population d’Afrique subsaharienne n’utilise pas les services mobiles.

Le groupe panafricain de télécommunication Vodacom veut s’appuyer davantage sur les capacités de satellites en orbite basse (LEO) pour combler les lacunes de couverture de son réseau télécoms en Afrique, en particulier dans les zones rurales. C’est ce qu’a révélé Dejan Kastelic (photo), directeur technique de la société, dans un entretien accordé à Developing Telecoms en marge du Mobile World Congress 2023.

Dans le cadre de ce projet, Vodacom va collaborer avec les opérateurs de satellites Starlink et AST SpaceMobile, a déclaré M. Kastelic. Selon lui, les satellites LEO offrent un débit et une latence plus élevés pour fournir des services télécoms de qualité que les satellites géostationnaires (GEO). Il a ajouté que la technologie des satellites en orbite basse peut être déployée pour connecter les abonnés en deux ans, contre 10 à 15 ans pour l’approche traditionnelle.

Cette nouvelle initiative s’inscrit dans le cadre du plan stratégique « Vision 2025 » du groupe Vodacom. Dans le volet « Digital Society », la société s’est notamment fixé pour objectif de connecter et d’améliorer la vie de 100 millions de nouveaux abonnés dans un contexte marqué par la demande en connectivité à haut débit et l’accélération de la transformation numérique à travers l’Afrique. Pour cela, la technologie spatiale s’avère plus adaptée, car elle offre une portée plus grande permettant de toucher même les populations vivant dans des zones rurales, reculées et difficiles d’accès pour le réseau terrestre de l’opérateur télécoms.

A terme, ce projet devrait permettre à Vodacom d’améliorer la couverture et la qualité de ses services télécoms en Afrique. En décembre 2022, la filiale africaine de la société britannique Vodafone comptait 137,89 millions d’abonnés répartis entre la Tanzanie, la République démocratique du Congo (RDC), le Lesotho, le Mozambique, l’Afrique du Sud et l’Egypte. Elle a aussi des parts dans la société télécoms kényane Safaricom et dans son unité éthiopienne Safaricom Ethiopia.

Auteur: MANZI
73

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw