L'Afrique que on veut

MINI-SOMMET DE LUANDA : Tricherie Sur La Marchandise

Les observateurs qui ont lu le texte de l’accord de Luanda, signé il y a à peine deux jours par différents délégués, dont celui du Rwanda, de la RDC et de l’Angola, il semble que le texte français vise à satisfaire la RDC, tandis que le texte anglais visait à mettre à l’aise le Rwanda.

Si les textes originaux de l’accord s’avèrent différents dans les deux langues, ce qu’il n’y a pas eu accord du tout. Et cela n’étonnera personne, vu que certains pays ont opté pour la corruption et la tricherie come mode de gouvernance.

Il semble que dans les documents de cet accord il y a une divergence de traduction entre la version française et la version anglaise. Les deux textes ont été ratifiés par les mêmes représentants des pays mais une différence de taille s’est glissée entre la version française et la version anglaise.

Et tous les hommes bien-pensant, trouvent que ce n’est ni erreur de traduction ni le doigt qui aurait glissé sur le clavier. C’est une erreur intentionnelle qui avait comme but de tromper la vigilance de l’autre partie en négociation, pour que l’auteur puisse atteindre l’objectif qu’il n’a pas réussi à obtenir au cours des négociations.

Au point 8 g, dans la version française il est écrit : « Cessation de tout soutien politico-militaire au M23 et à tous les autres groupes armés locaux et étrangers opérant à l’Est de la RDC et de la Région (Jour-J) ».

Tandis que le même point, dans la version anglaise du document mentionne que : « cessation of all politico-military support to the M23, FDLR and all other local and foreign armed groups operating in Eastern DRC and the Region (D-day) ».

Entre les deux textes, un mot diverge, quatre lettres qui ne sont pas anodines et qui sont apparues dans la version anglaise finale : FDLR.

Cette présence des FDLR au même niveau que le M23 est une demande rwandaise, alors que Kinshasa n’en voulait pas. Or, les FDLR se retrouvent dans la version anglaise qui a dû être passée au peigne fin par les anglophones rwandais, mais il disparaît de la version française lue avec toute l’attention dont elle est capable de le faire, par la délégation congolaise.

La version française est bien acceptable pour la RDC, car elle mentionne uniquement la brebis noire qui est le M23, et laisse tomber les FDLR, qui sont des partenaires de longues dates. Tandis que le Rwanda est satisfait de l’accord tel qu’il est repris dans sa version anglaise, car toute sa demande est prise en compte.

Espérons que ce sont quelques unes de nombreux textes qui ont été mise en circulation pour continuer à gaver le peuple d’illusions. Sinon Luanda serait à refaire, … sans le Rwanda.

Auteur: MANZI
4

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw