L'Afrique que on veut

RDC : TSHISEKEDI TOMBE DANS SON PROPRE PIEGE, L’ONU DENONCE SA COLLABORATION AVEC LES « WAZALENDO .

Le secrétaire général de l’organisation des nations unies (ONU), António Guterres a dans un rapport confidentiel, exprimé des inquiétudes face à la montée des groupes d’autodéfense, communément appelés « Wazalendo » dans les zones de conflits au Nord-Kivu.

Le ramassage de ces genres de groupes armés est une preuve de plus que Tshisekedi n’a pas d’armé et que le pays est en train de bâtir sur le sabre

Dans ce rapport, António Guterres craint que ce phénomène puisse créer d’autres problèmes de sécurité et qui, selon lui, pourraient contribuer à un nouveau cycle de violences.

« La multiplicité des groupes d’autodéfense constitués de citoyens armés, connus sous le nom de Wazalendo, qui affirment combattre le M23 pour défendre l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo, soulève d’autres problèmes de sécurité et pourrait contribuer à un nouveau cycle de violences, notamment des attaques motivées par des considérations ethniques et des représailles », s’est inquiété le diplomate onusien.

Conformément aux dispositions de l’article 129 de la Constitution, le parlement congolais a voté le 20 avril 2023, le projet de loi instituant la réserve armée de la défense en RDC.

Dénommée « Réservistes », cette structure a pour mission de soutenir et ou d’appuyer les Forces Armées de la République Démocratique du Congo [FARDC]. Comme structure, « Réservistes » est composée des militaires de carrière retraités et des différents services de sécurité, des démobilisés du service militaire obligatoire, des démobilisés du service militaire contractuel, des volontaires civils ayant suivi une formation et un encadrement militaire ad hoc.

Le Projet d’Ordonnance-Loi instituant la réserve armée de la Défense est un texte qui définit aussi les conditions d’admission et de la perte de qualité de Réservistes, organise la structure et lui assigne des attributions, fixe la rémunération et détermine le régime disciplinaire et juridique.

Cependant, à son adoption, le député Claudel André Lubaya avait souligné que la loi instituant la réserve armée de la défense va à l’encontre de la résolution votée par la plénière faisant interdiction d’enrôler les éléments des groupes armés dans l’armée régulière.

Il est incompréhensible qu’un gouvernement responsable puisse collaborer avec des groupes armés criminels, qui se disent rebelles, qui ont pillé violés, massacrés des populations et provoquer l’exode des plusieurs communautés de la région.

Il en est de même que Kinshasa incorpore dans son armée des criminels rebelles rwandais, qui prêchent l’idéologie génocidaire et qui ont massacré et créer la fuite de la population du Nord et du Sud Kivu Kivu devenue refugiée depuis plus de 26 ans dans les pays de la sous-région.

La mauvaise gouvernance de la RDC par son leadership est un danger, non seulement pour la population congolaise, mais aussi pour toute la sous-région dans laquelle l’insécurité risque

Auteur: MANZI
7

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw