L'Afrique que on veut

AFRIQUE DU SUD : Johannesburg accueillera du 22 au 24 août le Sommet du BRICS

La métropole sud-africaine, Johannesburg, s’apprête à accueillir le Sommet du Brics en présence de Xi Jinping, et en l’absence de Poutine. Ce rassemblement économique regroupe le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud.

Le sommet aura lieu dans sa 15e édition dans la ville de Sandton (Johannesburg) du 22 au 24 août 2023. C’est le premier sommet tenu en présentiel, de ce groupement économique représentant le quart de l’économie mondiale, depuis la pandémie du Covid-19, et les restrictions des déplacements qui en ont découlé.

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a affirmé les dispositions de son pays à abriter « ce sommet historique », qui verra la présence des poids lourds de l’échiquier mondial, en l’occurrence, le président chinois, Xi Jinping, le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, et le Premier ministre indien, Narendra Modi.

Le président russe, Vladimir Poutine, ne fera pas le déplacement en Afrique du Sud, étant sous le coup d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI). Théoriquement, le chef du Kremlin risque d’être arrêté, s’il venait à fouler le territoire sud-africain. La Russie sera représentée par son ministre des Affaires étrangères, l’inoxydable Sergueï Lavrov.

Le 15e Sommet du Brics du 22 au 24 août à Sandton (Johannesburg), le premier en présentiel depuis le Covid…
Ces dirigeants discuteront de la manière de transformer ce groupement de pays, en force géopolitique, en mesure d’avoir un rôle de contre-pouvoir économique à même de contrecarrer le leadership, voire l’hégémonie de l’Occident sur les affaires mondiales.

Cette rencontre au sommet se tient autour du thème « Partenariat pour une croissance soutenue, un développement durable, et un multilatéralisme inclusif ».

La présidence sud-africaine a confirmé la présence des leaders précités, ainsi que des délégations des différentes parties du continent africain et du globe, à l’heure où les réunions préparatoires ont déjà commencé.

Les pays des BRICS se présentent, désormais, comme étant les plus grands partenaires commerciaux de l’Afrique et les plus grands nouveaux investisseurs, avec un important potentiel de croissance en termes de partenariat économique.

Le président algérien, Abdelmajid Tebboune, avait fait état, en début d’un mois, d’un accord de principe pour que l’Algérie soit un membre observateur au sein du Brics.

Dans une interview aux médias locaux, le chef de l’Etat algérien a affirmé que son pays participait au capital de la banque du BRICS qui pèse plus lourd, désormais, que la banque mondiale, moyennant une contribution d’un milliard et demi de dollars dans son capital.

Auteur: MANZI
6

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw