L'Afrique que on veut

BASKETBALL : Les play-offs à Kigali en mai prochain seront d’un haut niveau

Après Dakar et le Caire, ce sera le tour de Kigali, au Rwanda, d’accueillir en mai les quarts de finale de la Basketball Africa League.

Les matchs des quarts de finale de la deuxième édition de la Basketball Africa League (BAL 2022), qui auront lieu à Kigali du 21 au 28 mai prochain et à laquelle participe le club marocain l’As Salé, seront d’un niveau « excitant », souligne le président de la Basketball Africa League, Amadou Galo Fall.

Après Dakar et le Caire, ce sera le tour de Kigali, au Rwanda, d’accueillir en mai les quarts de finale de la Basketball Africa League.

Dans une déclaration à la MAP, M. Fall a fait observer que les matchs de la conférence du Nil disputés du 09 au 19 avril au Caire, étaient « moins équilibrés » que ceux de la conférence du Sahara, joués en mars dernier à Dakar, avec la participation de l’As Salé, champion du Maroc. Amadou Galo Fall s’attend ainsi à un tournoi « excitant » au Rwanda, puisque le résultat sera direct et « les enjeux sont énormes ».

La conférence du Nil de la BAL a clôturé son tournoi mardi au Caire. La compétition a été remportée par le Zamālek d’Egypte, seule équipe à gagner tous ses matchs. Les égyptiens, champion en titre, sont suivis de Perto Luanda de l’Angola, Forces armées et Police du Cameroun et Cap Town Tigers de l’Afrique du Sud. Les quatre clubs se qualifient ainsi pour les quarts de finale qui vont se jouer à Kigali au Rwanda, du 21 au 28 mai prochain.

Ces équipes de la Conférence Nil vont affronter à Kigali celles de la Conférence Sahara, qui s’était disputée à Dakar Arena, en mars dernier. Il s’agit du Rwanda Energy Group, qui a terminé à la première place, de l’Us Monastir de Tunisie, vice-championne en titre, de l’As Salé du Maroc, le quart finaliste de la première édition de BAL qui va retourner à Kigali pour la deuxième année consécutive et de Seydou Legacy Athlétique Club de la République de Guinée.

Le président de la Basketball Africa League s’est félicité, à cet égard, de la manière dont les tournois des deux conférences se sont déroulés. Pour le Sénégalais Amadou Galo Fall, « le bilan est très positif parce qu’en venant au Caire, nous avions mis en place un protocole Covid-19 qui a été respecté par les différentes équipes ».

Cette compétition s’est déroulée dans des stades « de niveau mondial », affirme le président de BAL, qui a magnifié la qualité des hôtels qui ont accueilli les délégations au Caire et à Dakar.

Au plan du jeu, Amadou Galo Fall estime que « les matchs de la conférence Nil étaient moins équilibrés que ceux de la conférence du Sahara. Mais nous avons assisté à des matchs très disputés, notamment entre le Zamālek et Petro Luanda ».

Cette deuxième édition de la Basketball Africa League a été marquée par l’intégration des jeunes de la NBA Academy Africa de Saly, un centre de formation qui se trouve à Mbour, dans l’ouest du Sénégal.

12 joueurs ont été recrutés par les différents clubs, qui ont disputé la BAL. « Ils ont eu différents niveaux de temps de jeu, mais ils sont tous entrés sur le terrain et ils ont à chaque fois montré de quoi ils sont capables », s’est réjoui le président de la BAL.

« Il y a une synergie naturelle entre la BAL et la NBA Academy Africa, et ce programme offre une autre voie aux prospects africains d’élite pour atteindre leur potentiel en tant que joueurs et en tant qu’hommes », a déclaré le président de la BAL.

Parmi ces espoirs, figue le jeune talent marocain, Nadir Bennis venu de Rabat, et qui joue avec l’As Salé. Il aura donc l’opportunité de disputer avec le champion du Maroc, les quarts de finale de Kigali.

« Des jeunes talents sans complexe ont pu s’imposer et gagner le respect des vétérans. C’est pourquoi ce programme va se poursuivre selon Amadou Galo Fall qui dit réfléchir à étendre ce programme aux compétitions de la FIBA Afrique », a-t-il dit.

« Nous sommes en train de discuter avec FIBA Afrique, pour voir comment intégrer les jeunes académiciens dans les phases éliminatoires. Peut-être qu’on fera une annonce au Rwanda », a-t-il indiqué.

Le Rwanda va d’ailleurs abriter jusqu’en 2023 toutes les phases finales de la BAL. « On a signé avec le Rwanda un partenariat sur trois ans. Pour le moment, nous sommes satisfaits de la collaboration. Le Rwanda est un hub sportif, touristique et économique », a confié le président de la BAL.

La deuxième édition de la Basketball Africa League offre aux amateurs les affiches de quart de finale suivantes : Zamalek (Egypt) -SLAC (République de Guinée), Petro Luanda (Angola), AS Salé (Maroc), Rwanda Energy Group, Forces Armées et Police (Cameroun), Us Monastir (Tunisie), et Cap Town Tigers (Afrique du Sud).

Auteur: MANZI
40

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw