L'Afrique que on veut

BUNAGANA, RDC : Les rebelles du M23 affirment avoir pris la ville frontière

Les rebelles du M23, dans l’est de la République Démocratique du Congo, affirment avoir pris la ville frontalière de Bunagana, près de l’Ouganda, selon leur porte-parole.

Les rebelles de M23 célébrant la prise de Bunagana

« Nous contrôlons toute la ville maintenant », déclare Willy Ngoma, porte-parole du M23, à la BBC Grands Lacs.

Cette affirmation fait suite à de violents combats entre l’armée et les rebelles qui ont vu lundi certains soldats gouvernementaux passer en Ouganda, rapporte Radio Okapi, une radio soutenue par l’ONU, citant des sources.

Les autorités de la RD Congo n’ont pas encore commenté la revendication du M23.

Le porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike Kaiko, a déclaré qu’il ferait des commentaires « plus tard », mais un communiqué publié dimanche soir indiquait qu’ils avaient repoussé une attaque des rebelles à Bunagana.

Pourquoi Bunagana est-elle importante ?

La ville de Bunagana est stratégique dans le commerce transfrontalier et est située à environ 70 km au nord-est de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu.

La ville a servi de base au M23 lorsqu’il s’est emparé de Goma en novembre 2012 avant de perdre la guerre et de se réfugier en Ouganda.

Que se passe-t-il ?

Des dizaines de soldats de la République démocratique du Congo sont passés en Ouganda après que les rebelles du M23 ont bloqué la route principale vers Rutshuru.

Le porte-parole de l’armée ougandaise, le Brig Gen Felix Kulaigye, a déclaré à la BBC que les soldats étaient accueillis dans une caserne de l’armée ougandaise dans la ville frontalière de Bunagana.

Une source a déclaré à la BBC que certains des soldats congolais étaient arrivés dans des véhicules militaires tandis que d’autres avaient traversé à pied.

Les rapports indiquent que les rebelles du M23 ont envahi le côté congolais de Bunagana lundi matin.

Des milliers de personnes ont fui vers l’Ouganda par la ville frontalière

Des photos de véhicules blindés renversés, qui appartiendraient à l’armée congolaise (les FARDC), ont également été diffusées sur les médias sociaux.

Selon l’ONU, plus de 30 000 personnes ont été déplacées par les derniers combats.

Le côté ougandais de la ville frontalière de Bunagana est bondé de personnes qui ont fui leur domicile en raison des combats de ces deux derniers jours.

Certains voulaient rentrer chez eux lundi matin, mais ils sont encore plus nombreux à fuir les combats.

Qu’est-ce qui se cache derrière cette recrudescence des combats ?

Les combats entre les forces gouvernementales et l’armée se sont intensifiés au cours des deux dernières semaines, après que le gouvernement congolais a désigné le M23 comme un groupe terroriste et a refusé ses appels à un cessez-le-feu bilatéral ou à des négociations de paix.

La RD Congo accuse le Rwanda de soutenir le groupe composé principalement de Tutsis congolais, mais le gouvernement de Kigali n’a cessé de démentir ces accusations.

Auteur: MANZI
11

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw