L'Afrique que on veut

HUMANISME A LA RWANDAISE : confiance renouvelée au programme d’accueil des réfugiés libyens en .

L’Union européenne renouvelle et augmente le financement de l’accueil des migrants évacués de Libye au Rwanda. Le centre de Gashora, à 60 kilomètres au sud de la capitale rwandaise, accueille les demandeurs d’asile qui attendent que leurs dossiers soient acceptés dans d’autres pays. Par Lucie Mouillaud

Quelques leçons d’« UBUMUNTU » l’humanisme à l’africaine mise en pratique par le Rwanda.

Pour cette deuxième phase, l’Union européenne accorde 22 millions d’euros supplémentaires destinés à l’accueil au Rwanda des évacués de Libye, en majorité des migrants venus d’Érythrée ou du Soudan. Un programme lancé en 2019 et dont la continuité est primordiale pour Philippe Habinshuti, secrétaire permanent du ministère chargé de la gestion des situations d’urgence :

« Il y a toujours des personnes qui attendent d’être évacuées. Ce renouvellement de l’assistance va aider les opérations de ce centre, pour que les gens qui sont ici continuent de bénéficier de cette assistance, mais va aussi permettre à ce centre de continuer à accueillir les mêmes personnes qui ont besoin de la même sécurité, de la même assistance. »

Depuis son ouverture, le centre de Gashora a accueilli plus de 1 500 migrants évacués de Libye. Ce nouvel accord doit permettre d’en recevoir 2 600 supplémentaires d’ici 2026. Les demandeurs d’asile y restent le temps que leur dossier soit étudié par des pays tiers, notamment le Canada, la Suède, la Norvège et la France. Aïssatou Masseck Dieng-Ndiaye, représentante du Haut-Commissariat des Nations unies aux réfugiés pour le Rwanda, explique :

« Nous avons des gens qui viennent ici avec des traumas, qui ont été torturés. Il y a eu des cas de viols. Donc sortir de cet état de fait est déjà une solution. Arriver ici au Rwanda, un espace où la sécurité règne, je pense que c’est déjà une solution. Peut-être pas la finale, parce que le plus important est qu’ils reconstruisent leur vie, que ce soit au Rwanda ou dans un autre pays tiers. C’est ça qui est important pour nous. C’est une fois que nous serons à cette étape qu’on pourra dire qu’on a trouvé une solution durable. »

Plus de 900 évacués de Libye ont déjà été réinstallés dans des pays tiers depuis le début du programme. S’ils ont également le choix de s’installer de façon permanente au Rwanda, aucun n’en a pour l’instant fait la demande.

Auteur: MANZI
7

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw