L'Afrique que on veut

LE ROYAUME-UNI JUSTIFIE L’EXPULSION DE MIGRANTS VERS LE RWANDA PAR « UNE MESURE HUMANITAIRE .

Londres a défendu samedi le projet très controversé d’expulser vers le Rwanda les migrants arrivés illégalement au Royaume-Uni, assurant qu’il s’agissait d’un projet « humanitaire » et « compatissant ».

La ministre britannique de l’Intérieur Suella Braverman à Londres, le 15 mars 2023. - DANIEL LEAL / AFP

La ministre de l’Intérieur britannique Suella Braverman a justifié, samedi, depuis le Rwanda, le projet hautement controversé d’expulser vers ce pays les migrants arrivés illégalement au Royaume-Uni, alors que les conservateurs britanniques ont fait de la lutte contre l’immigration clandestine, une des promesses du Brexit, l’une de leurs priorités.

Mais les migrants n’ont jamais été aussi nombreux à traverser la Manche sur des petites embarcations pour rallier le Royaume-Uni. Plus de 45.000 sont arrivés sur les côtes anglaises en 2022, contre 28.526 en 2021, et déjà 3 150 en 2023.

Dénoncé par de nombreuses organisations

Espérant décourager les traversées, le gouvernement britannique avait conclu il y a près d’un an un accord avec Kigali prévoyant des expulsions vers le Rwanda, dénoncé par de nombreuses organisations de défense des droits humains.

Cet accord a été actualisé et étendu pour concerner tous les migrants arrivés illégalement au Royaume-Uni et qui ne peuvent pas être renvoyés dans leurs pays d’origine, selon un communiqué du ministère britannique de l’Intérieur publié samedi soir.

« Je crois sincèrement que ce partenariat de premier plan mondial entre deux alliés et deux amis, le Royaume-Uni et le Rwanda, ouvrira la voie à la recherche d’une solution à la fois humanitaire et compatissante », a déclaré à la presse Suella Braverman, au côté de Vincent Biruta, ministre rwandais des Affaires étrangères.
La très à droite patronne du « Home Office », qui a visité un chantier de construction d’un site destiné à accueillir des migrants en provenance du Royaume-Uni, a souligné qu’il y avait une « crise migratoire au niveau mondial ».

« Des milliers » de personnes

Ce projet « contribuera non seulement à démanteler les réseaux criminels de trafic d’êtres humains, mais aussi à sauver des vies », a assuré de son côté le ministre rwandais des Affaires étrangères.

Le ministère britannique de l’Intérieur a indiqué que le Rwanda avait de nouveau assuré qu’il était prêt à accueillir « des milliers » de personnes dans le cadre de l’accord entre Londres et Kigali.

En décembre, la Haute Cour de Londres avait donné son feu vert à ce projet hautement controversé que le gouvernement conservateur de Rishi Sunak veut déployer dès que possible, en jugeant le dispositif « légal ». Mais la justice britannique a accepté en janvier d’examiner en appel le projet gouvernemental.

Auteur: MANZI
8

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw