L'Afrique que on veut

La RD Congo rejoint la Communauté économique de l’Afrique de l’Est : entre défi et avantage pour .

L’intégration de la RD Congo dans la Communauté économique de l’Afrique de l’Est doit être un avantage et non un handicap, estime le Dr Joël Baraka, professeur à l’Institut supérieur de développement rural de Bukavu et chercheur senior à Pole Institute de Goma.

Un challenge mais tout en restant un avantage
« Il faut que nos commerçants soient compétitifs, que cet avantage ne soit pas un handicap. Donc, c’est un défi, c’est un challenge mais tout en restant un avantage », confie-il à la BBC.
Toutefois, il estime que la RD Congo devra réaménager sa législation dans ce sens.
« Evidemment, il faudra encore qu’au niveau de notre législation, qu’on sache comment est-ce qu’on protège les petits, les intermédiaires sans que ça ne nuise aux intérêts de la communauté », ajoute-t-il.
Pour lui, la RDC doit être à la hauteur de la concurrence.
« Ils faut que nos commerçants se positionnent parce que les commerçants ougandais, kenyans, tanzaniens vont aussi profiter de ce marché congolais qui s’ouvre », dit-il.
Moins de tracasseries en vue
A Goma, l’intégration de la RDC dans la Communauté de l’Afrique de l’Est suscite déjà beaucoup d’espoir.
Dans sa boutique de Biréré où les étals et les étagères sont remplis d’habits ou de souliers, donnant un large choix aux clients, Adèle Mbunda est sereine.
Téléphone à la main, elle est propriétaire de la boutique. Son affaire a commencé avec 20 dollars qu’elle avait utilisés en achetant 2 paires de souliers pour les revendre.
Tshisekedi s’est-il attaqué aux six problèmes clés de la RDC ?
Aujourd’hui, elle doit traverser la frontière vers l’Ouganda voisin pour se ravitailler malgré les taxes et les visas, au-delà de son transport. Ce qui pèse sur le développement de son business.
« Nous nous ravitaillons à Kampala. Là vraiment, ce n’est pas facile parce que c’est un autre pays, et avec les documents, le visa c’est autant », dit-elle.
Mais une lueur d’espoir se profile à l’horizon.
« Comme la RDC vient d’intégrer dans la communauté d’Afrique de l’Est, c’est vraiment un avantage. Cela va nous aider à gagner l’argent là qu’on gaspillait pour les visas, ça va nous aider peut-être pour le transport », explique-t-elle.
La jeune commerçante entrevoit quelques perspectives qui pourraient être prometteuses.
Zone de libre-échange africaine : qu’est-ce qui va changer ?
« Je suis en train de planifier mon voyage pour Kampala. Je vais aussi réfléchir sur comment ouvrir une boutique à Kampala. Je peux aussi leur faire les styles du Congo. Me ravitailler aussi au Kenya », explique la jeune femme.
Cependant, le voyage d’Adèle devra encore attendre un peu car le processus de cette intégration de la RDC dans la communauté Est africaine (AEC) a pris beaucoup de temps et quelques étapes restent encore à franchir.
La RDC, qui sera le septième pays à intégrer cette communauté de l’Afrique de l’Est, après le Sud-Soudan, le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda, la Tanzanie et le Kenya, sera également le plus grand marché avec plus de 100 millions de consommateurs.
Par Innocent Buchu

Auteur: MANZI
7

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw