L'Afrique que on veut

RDC : Après Tentative de Détournement de per diem Pour les rebelles a Nairobi, Ce sont les .

Les hommes de Tshisekedi essaient de détourner le per diem des milices convoquées à Nairobi pour les pourparlers. Dans la même semaine, les recrues pour combattre le Rwanda, sont en train de mourir de faim dans le camp militaire au Kasaï. Quand la mauvaise gouvernance nous tient !

Selon le journal MédiaCongo, de la RDC, les nouveaux recrues aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont observé un sit-in le vendredi 2 décembre 2022, au gouvernorat de la province du Kasaï pour exiger du gouvernement provincial une assistance en besoins vitaux, notamment les vivres et d’autres biens de première nécessité.

Pour manifester leur mécontentement, ces derniers sont descendus dans la rue de la commune Kanzala, et ont pris d’assaut le gouvernorat pour dénoncer ce qu’ils qualifient d’ « indifférence » de la part des autorités politiques de la province.

« Sans appui du gouvernement provincial » malgré leurs marches de soutien aux FARDC, ces nouvelles recrues disent êtres abandonnées.

« Nous, les jeunes, nous sommes prêts à combattre l’ennemi de la RDC. Depuis notre adhésion volontaire [au sein des FARDC], nous mourons de faim, toujours pas d’assistance pendant notre formation », dit l’un d’eux.

Et à un autre de poursuivre : « Nous demandons au Gouvernement de nous donner les moyens nécessaires pour encourager notre engagement. Le Gouvernement provincial doit arrêter avec cette hypocrisie, l’heure n’est plus aux déclarations, ni aux marches de soutien. Nous sommes prêts à mourir pour notre pays ».


Pour sa part, le lieutenant-colonel Kadiebue, chargé de recrutement au sein des FARDC basé au Kasaï, dit être confronté à d’énormes difficultés logistiques pour la prise en charge de ces nouvelles recrues.

« Une armée marche avec son estomac », disait Napoléon.
L’expérience militaire a prouvé que le ravitaillement des troupes en nourriture a souvent déterminé l’issue des batailles. Malheureusement l’armée congolaise ignore ce principe. Ses batailles, quand il y en a, ne sont que des pillages, des viols et des massacres pour se nourrir et en enrichir les officiers supérieurs au détriment de la population qu’ils sont appelés à protéger.

Fallait-il faire un nouveau recrutement au sein des FARDC ? Au niveau des troupes, ce n’est pas le nombre qui manque, mais c’est plutôt la qualité, la motivation et surtout la solde qui manquent.

La mauvaise gouvernance en RDC est un problème non seulement pour les congolais, mais aussi pour les pays voisins et elle éclaboussera l’ensemble de la région.

Auteur: MANZI
7

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw