L'Afrique que on veut

RDC : Le nettoyage ethnique de la communauté Hema par les rebelles URDPC/CODECO

Les rebelles URDPC/CODECO au village de Linga en Ituri, au nord-est de la RDC

A 40 Km de Bunia, chef lieu de l’Ituri, une dizaine de personnes prises en otages le 25 mars 2023 ont été exécutées le 26 mars. Le véhicule dans lequel elles se trouvaient est tombé dans une embuscade tendue par la milice URDPC, une faction du groupe armé Codeco.

En RDC, la situation sécuritaire se dégrade davantage en Ituri, au moment où l’attention est braquée uniquement sur le M23. A force de parler de ce dernier, on a oubliééque des dizaines de personnes sont massacrées quotidiennement par les ADF d’une part dans le Nord-Kivu, sans aucune distinction et par rebelles URDPC/CODECO en Ituri, les membres de la communauté Hema sont les plus visés par les Lendu, la communauté rivale.

Il est curieux et important de noter que les rebelles URDPC/CODECO sont actuellement des partenaires officiels des Forces armées congolaises. Ce partenariat tacite, qui existait depuis longtemps a été officialisé pour lutter ensemble contre le M23, autre force rebelle du Nord-Kivu.

C’est ainsi qu’une dizaine de personnes prises en otages le 25 mars 2023 ont été exécutées le lendemain à une quarantaine de kilomètres de Bunia, le chef-lieu de la province, d’après les sources locales. Ce regain de violence intervient dans une province confrontée aux attaques des Allied Democratic Forces (ADF) et d’autres groupes armés.

Les civils kidnappés venaient de Bunia et se rendaient vers la cité minière de Mungwalu.

Le véhicule dans lequel ils se trouvaient est tombé dans une embuscade tendue par la milice Union des révolutionnaires pour la défense du peuple congolais (URDPC), une faction du groupe armé Codeco (Coopérative pour le développement du Congo).

Les sources coutumières et militaires ne s’accordent pas sur le nombre exact d’otages. Elles confirment cependant qu’ils ont été exécutés dans des circonstances qui, du moins, restent à élucider.

Dans son dernier rapport, le groupe d’experts de l’ONU sur la RDC rapportait que l’URDPC continuait à consolider son influence sur les autres factions de la Codeco et à se renforcer dans la province.

De son côté, l’armée alerte sur la communautarisation du conflit.

Des sources militaires renseignent sur le fait que cette dernière opération de la Codeco entrerait dans le cadre des représailles.

Ce mouvement armé aurait agi à la suite d’une autre série de prises d’otages effectuées ces derniers jours par la milice Zaïre dont les membres sont essentiellement issus d’une communauté considérée comme rivale.

Auteur: MANZI
8

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw