L'Afrique que on veut

SITUATION EN RDC : Dix Personnes Fuyant les Affrontements au Maï-Ndombe Meurent Faute .

Dix personnes déplacées à la suite de violences interethniques dans la province du Mai-Ndombe, dans l’ouest de la République démocratique du Congo (RDC) ont trouvé la mort faute d’assistance de la part des autorités, a rapporté mercredi la radio onusienne Okapi, citant de sources locales. Par La Libre

Quelque 5.000 personnes ont fui les combats qui opposent depuis plusieurs semaines les membres des communautés Teke et Yaka et qui ont fait près d’une trentaine de morts dans le territoire de Kwamouth, sur la rivière Kasaï, un des affluents du fleuve Congo, à environ 200 kilomètres au nord-est de la capitale, Kinshasa.

Dix de ces déplacés sont morts dans leur lieu de refuge à Lediba, a indiqué mercredi l’administrateur du territoire voisin de Bolobo, Nestor Mbangi, à Radio Okapi, parrainée par l’ONU.

Selon lui, ces déplacés, dépourvus de tout, vivent dans des conditions précaires.

Il a plaidé auprès du gouvernement central de Kinshasa – dont une délégation conduite par le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde Nkashama Malamba, était attendue mercredi sur place – en faveur d’une assistance pour ces déplacés.

Ce conflit interethnique, causé par des différends sur les redevances coutumières à verser aux autorités locales issues de la communauté Teke – qui s’estime première occupante des lieux – aux Yaka, non-originaires de la région, dure depuis plus d’un mois. Il avait déjà fait au moins 26 morts – dont trois policiers et trois militaires – depuis le début du mois d’août, selon la presse congolaise.

La province du Mai-Ndombe a déjà été le théâtre de conflits communautaires fin décembre 2018 dans le territoire de Yumbi. Les violences qui avaient opposé des membres des ethnies Ntende et Nunu avaient causé la mort d’au moins 500 personnes, selon l’ONU.

Auteur: MANZI
8

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw