L'Afrique que on veut

RDC : Une vingtaine de morts dans un nouveau massacre dans le nord‑est du pays

RDC une vingtaine de morts dans un nouveau massacre dans le nord est du pays. Au moins 20 civils ont été tués en RDC dans un nouveau massacre attribué aux ADF. Par Mariam Coulibaly

La République démocratique du Congo a été le théâtre d’un nouveau massacre le dimanche 5 juin 2022. Plus d’une vingtaine de civils ont été tués en Ituri dans le Nord-Est, rapportent les médias internationaux.

Le massacre est attribué aux Forces démocratiques alliées (ADF). « Au moins 20 civils ont été tués au village de Bwanasura (territoire d’Irumu, en Ituri) ce dimanche », a écrit sur Twitter le Baromètre sécuritaire du Kivu (KST), un organisme qui dispose d’observateurs dans la zone, précisant que « les ADF sont soupçonnés », selon la Croix-rouge locale citée par RFI.

Plus d’une vingtaine de morts
« Nos volontaires sur terrain et le président des jeunes ont compté 36 corps », a déclaré à l’AFP David Beiza, président de la Croix-rouge du territoire d’Irumu, expliquant que « ces rebelles ADF sont arrivés vers 20H00 (18H00 GMT). Ils ont opéré calmement. Heureusement que de nombreux habitants ont pu s’échapper », a-t-il ajouté.

L’intervention de l’armée s’est produite en « retard, je suis en colère », a réagi auprès de l’AFP Dieudonné Malangay, membre de la société civile de la chefferie de Walese Vonkutu où se trouve le village de Bwanasura. C’est un village situé à 44 km de Komanda-centre, dans la chefferie de Walese Vonkutu, dans le territoire d’Irumu, à 119 km au sud de Bunia (Nord-Est).

Le groupe ADF est accusé d’être responsable de massacres de milliers de civils

Présenté par l’organisation djihadiste État islamique (EI) comme sa branche en Afrique centrale (ISCAP en anglais), le groupe ADF est accusé d’être responsable de massacres de milliers de civils dans l’Est congolais et d’avoir commis des attentats en Ouganda.

République Démocratique du Congo : de nouveaux massacres endeuillent le pays, 58 morts enregistrés

Les derniers massacres d’envergure attribués aux rebelles des ADF dans l’Est de la RDC remontent à fin mai, avec la mort d’au moins 16 personnes à Bulongo annoncée le 30 mai après celle d’au moins 27 personnes intervenue le 28 mai dans le village de Beu-Manyama, dans la région voisine de Beni.

Comme la province voisine du Nord-Kivu, l’Ituri est placé depuis un an sous état de siège, une mesure exceptionnelle qui a donné plein pouvoir aux militaires mais n’a pas permis jusqu’à présent de mettre fin aux violences.

Auteur: MANZI
8

0 Commentaires

Laissez un commentaire

RwandaPodium © All Rights Reserved. Powered by thesublime.rw